La faim dans le monde… un autre regard, une nouvelle prise de conscience, pour vous peut-être

La faim dans le monde… un autre regard, une nouvelle prise de conscience, pour vous peut-être

La faim dans le monde
“Nos prises de conscience ne trouvent malheureusement pas assez d’échos, pas assez de solutions….. et notre sur- consommation, l’exploitation égoïste de la terre etc …aggravent encore les différences , épuisent les ressources , assèchent encore davantage de multiples régions…….Tout cela m’attriste profondément car au delà d’un avenir plus qu’incertain pour toute la génération future, pour un milliard de nos frères : le quotidien s’appelle soif, faim, souffrances …….sans aucune perspective de le changer !!!”
 Réponse de Sylvie avec le Work :  
Les différences dans le monde sont insupportables, elles existent et s’aggravent hélas. Sont-elles là pour nous montrer à quel point nous pouvons être chacun créateurs de souffrances chaque fois que nous pointons les différences en oubliant de pointer les ressemblances.
Quelle ressemblance avons-nous avec ces enfants, ces hommes qui meurent de faim et de soif ? 
Celle-ci :
Y-a-t-il une partie intime de nous qui souffre autant de la faim que cet enfant ? Ce qui est appelé l’ÂME, sans que l’on sache peut-être à quoi cela correspond. Notre âme est-elle alimentée, hydratée quotidiennement ou lui faisons-nous subir le supplice de la faim et de la soif…
Le quotidien de notre ÂME s’appelle-t-il soif, faim, souffrances….sans aucune perspective de le changer…Vivons-nous avec une âme assoiffée, asséchée, sous alimentée autant que ces enfants et ces hommes qui meurent de faim, de soif, de manque de soin ? Quelle nourriture, quel soin pour l’âme ? Quelle nourriture, quel soin pour l’esprit ? 
Ceux qui souffrent de la faim, de la soif ont souvent une foi intense.
Et nous, qui avons le ventre plein, quelle est notre foi ?
Nourrir AUTANT notre âme que notre ventre, cela pourrait-il réveiller une synchronicité qui efface les différences…
La perspective de changement désirée largement,  pourrait-elle résider dans un changement de perspective…avec le Work de Byron Katie, c’est tellement aisé.
Sylvie, pratiquante du changement de perspective, comme vous ?
P.S.:Vous ne connaissez pas la nourriture de l’âme ? On les appelle Nourritures spirituelles : prières, écrits inspirants, paroles à boire, paroles qui sont un nectar, et tout ce qui est Beau.


Sylvie
Sylvie

Sylvie Boute, psychopédagogue, depuis 2008 au service de la diffusion du Work auprès des enfants, des adolescents et des adultes de tous âges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *