L’homme qui germe

L’homme qui germe

L’imagination… Que l’imagination est fertile ! Les enfants ont une imagination sans bornes.
Et nous, adultes, qu’est devenue notre belle imagination ?
Est-elle restée sans bornes, ou nous sommes-nous retrouvés bon gré mal gré, bornés, limités par des idées toutes faites, surfaites, tant nous sommes quelquefois sûrs des faits…nous nous bornons quelquefois à répéter, ça nous arrive n’est-ce pas ?
Les enfants beaucoup moins, ils aiment toujours un peu quelque chose de nouveau. Se borner à répéter, les ennuient vite. Il leur faut du nouveau pour leur esprit tout neuf, leur corps tout neuf et leurs dents toutes neuves, prêtent à croquer la vie.

Si vous êtes disponibles pour Pâques, profitons de la promesse de renaissance et du renouveau du printemps, pour laisser renaître notre imaginaire, notre imagination grâce au Travail de Byron Katie, si fertile et fertilisant, grâce aussi à notre corps qui assure le renouvellement de nos cellules et contient les images de notre renaissance, le savez-vous ?
Ces images qui apparaissent quand on écoute une histoire, apparaissent tout autant quand on écoute notre corps qui nous parle à travers nos sensations : et le film qui apparaît est digne d’un César au festival de Cannes !

Nous serons trois jours ensemble pour retrouver notre imagination sans bornes et peut-être aussi un Corps sans bornes… comme certains enfants l’imaginent…à l’image de l’univers.
N’hésitez pas à prendre l’avion pour ceux qui sont loin, si vous le pouvez, nous serons tout prêt de l’aéroport, symbole de grand voyage : c’est vraiment un grand voyage que nous ferons ensemble, à la rencontre de nous-mêmes, je me réjouis déjà.
Voici “L’homme qui germe” quand il s’occupe de ses oignons😊🙃
http://thework.fr/evenement/stage-diamant-2/


Sylvie
Sylvie

Sylvie Boute, psychopédagogue, depuis 2008 au service de la diffusion du Work auprès des enfants, des adolescents et des adultes de tous âges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *