Les trois Singes de la Sagesse et le Travail de Byron Katie

Les trois Singes de la Sagesse et le Travail de Byron Katie

Gandhi, le père, ou le continuateur de la Non -Violence, gardait toujours avec lui une petite sculpture de ces trois singes.

« Ne pas voir, ne pas entendre, ne pas parler »

Ce thème est originaire de Chine.
On le retrouve dans les Entretiens de Confucius, écrits entre -479 avant J.-C. et 221

« Devant l’impolitesse, ne pas regarder, ne pas écouter, ne pas parler, ne pas bouger »
Mais l’ajout des singes semble typiquement japonais.
En japonais, les trois singes sont appelés Mizaru (見猿?) pour l’aveugle, Kikazaru (聞か猿?) pour le sourd, et Iwazaru (言わ猿?) pour le muet.  

  • Il y a ceux qui voient des choses et en parlent, mais n’écoutent pas ce que l’on leur dit…
  • Il y a ceux qui ne voient rien, écoutent les autres et en parlent…
  • Il y a ceux qui entendent et voient des choses, mais n’en parlent pas…

Dans la philosophie orientale, la figure du Yin/Yang invite à trouver une chose et son contraire dans un même cadre…
Trouver une chose et son contraire dans un même cadre...N’est-ce pas l’exercice des Retournements du Travail de Byron Katie ?
Bien sûr !
Katie a réactivé un processus ancien qui permet de réharmoniser toute forme de déséquilibre.

« Ne pas voir, ne pas entendre, ne pas parler »
Ne retrouve-t-on pas ce thème dans toute spiritualité, toute religion :
La Foi bahaie par exemple :

“Ô compagnon de mon trône !
N’écoute pas le mal et ne vois pas le mal;
ne t’abaisse pas et ne laisse échapper ni soupirs ni pleurs.
Ne dis pas de mal afin de ne pas en entendre dire,
et ne grossis pas les fautes des autres
pour que les tiennes paraissent moins grandes;
ne souhaite l’humiliation de personne,
afin que la tienne ne soit pas dévoilée…
Baha’u’llah- Paroles Cachées


Chers Amis du Questionnement, n’avez-vous pas remarqué que :
dire du mal des autres, c’est s’exposer à entendre du mal de soi;
grossir les fautes des autres, c’est grossir les siennes;
ne souhaiter l’humiliation de personne, c’est peut-être éviter d’être humilié.

Et merci à tous les nombreux “saints” qui ont pu continuer « Ne pas voir, ne pas entendre, ne pas parler » même lorsqu’ils étaient “attaqués”.
C’est peut-être grâce à cela :
« Ne pas voir, ne pas entendre, ne pas parler »  :
 que leur lumière a pu se répandre sur la terre entière.

Sylvie, au service de la diffusion de la Sagesse du Travail de Byron Katie


Sylvie
Sylvie

Sylvie Boute, psychopédagogue, depuis 2008 au service de la diffusion du Work auprès des enfants, des adolescents et des adultes de tous âges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *