Le don de la Liberté = liberté de donner…A quoi, à qui donnons-nous notre vie ?

Le don de la Liberté = liberté de donner…A quoi, à qui donnons-nous notre vie ?

Le souffle, un inspir, un expir

Lorsque “Dieu a créé l’homme (…et que l’homme a créé Dieu…) Il lui a insufflé son propre esprit (…et l’homme n’insuffle à “Dieu que son propre esprit…), nous disent les Écritures Saintes. Par Amour pour sa créature, il nous a fait le don de la Liberté.
Quel plus grand acte d’amour d’un père pour ses ses enfants ! Pouvait-il nous donner la liberté s’il n’était pas lui-même expression de la Liberté ?
Et depuis, nous sommes chaque jour “Devant” :
– la liberté de “donner” = la liberté de nous donner à “Dieu ou pas, 
– la liberté de choix = choisir de reconnaître “Dieu à travers toutes ses créatures, toutes ses formes, ou pas.
Libres, tellement libre, libre comme l’air, comme le vent.
Comme Lui ?

Reconnaître et aimer Dieu en toutes ses formes, c’est un Rendez-vous c’est notre premier et dernier Rendez-vous. 
Un rendez-vous aussi de tous les instants dit-on, en tout cas un rendez-vous à chaque Work.

Nous nous habituons petit à petit, chacun au rythme que nous choisissons, de Le reconnaître et l’aimer à travers toutes sa création, toutes ses créatures.
Et quel intense émotion d’amour chaque fois que nous ouvrons les oreilles et les yeux sur la Réalité de ce qui est.

“Pour moi, la Réalité c’est Dieu, c’est ce qui est, Dieu qui gouverne ” observe Katie.
“Un mental non-questionné, c’est le monde de la souffrance.” ajoute-t-elle
Nous voulons quitter le monde la souffrance ?
“Le Work est pour ceux qui sont pressés” sourit-elle. 

Faites le Work pour vous et ceux qui vous le demandent et ne l’imposez pas à ceux qui ont fait le choix d’un autre outil, d’une autre façon de se libérer de la souffrance.
Il y a un si grand choix dans le monde !
Quand on fait le Work, le Mental devient un Darshan où chaque pensée qui entre est écoutée, regardée, embrassée et repart libre, légère, joyeuse de vivre sur une terre remplie de tant de générosité et de bienveillance.
“Hâtez-vous de faire le Travail sur ce qui vous fait souffrir jusqu’à ce que vous soyez amoureux de TOUTES vos pensées.” encourage Katie.
Nous ne savons pas peut-être pas encore ce qu’est réellement une “pensée”.

Hâtons-nous…c’est exactement le conseil de Baha’u’llah quand il écrit au XIXème siècle :

Ô fils de l’homme,
Une calamité venant de moi, c’est ma providence;
en apparence c’est feu et vengeance,
mais en réalité c’est lumière et miséricorde.
Empresse-toi d’aller vers elle, 
pour pouvoir devenir une lumière éternelle et un esprit immortel.
Ceci est mon commandement, sache l’observer.
Baha’u’llah, Paroles Cachées


Qui a le pouvoir de résister au commandements de Dieu ? Personne : Tous, nous nous empressons au devant des épreuves ! Même si nous pouvons croire que nous voulons les éviter :)
Nous voulons en finir avec la souffrance ? 
Faisons le Work ensemble, téléphonez-vous et découvrez à votre rythme, à quel point nous vivons dans un univers bienveillant, comme nous en faisons “plus ou moins” l’expérience à chaque Work.

Sylvie, au service de la diffusion du Work de Byron Katie et de la Foi.





Sylvie
Sylvie

Sylvie Boute, psychopédagogue, depuis 2008 au service de la diffusion du Work auprès des enfants, des adolescents et des adultes de tous âges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *