« Je suis désespéré par ce monde ! »…Vous aussi ?

« Je suis désespéré par ce monde ! »…Vous aussi ?

Capable de croire en l’homme

J’accompagne un homme de 49 ans qui regarde avec désespoir les injustices grandissantes de notre monde.

Il n’est pas le seul à être désespéré, vous peut-être aussi .
A quoi sert le work dans une réalité aussi désespérante, pourriez-vous demander ?
Voyez-vous, ce que la pratique du work de Byron Katie fait expérimenter, 
c’est la capacité de l’esprit humain à passer d’une réalité à une autre.
Lorsqu’on expérimente 6 retournements, c’est 6 autres réalités aussi vraies que l’on regarde.
Les retournements font apparaître des réalités invisibles, invisibles pour l’esprit enfermé dans sa raison mais vite visibles.
C’est la nature de l’esprit de vivre ouvert à différentes réalités.
Les retournements sont une invitation à vivre l’esprit libre et ouvert aux possibles.
Les retournements sont une invitation à “réveiller les morts et faire dormir les vivants”.
Observons :
“Je suis désespéré par ce monde” et c’est tellement vrai que Mr T. y voit une vérité absolue.
Le stress est au maximum et la réaction est emplie de sentiment d’anéantissement, d’impuissance, d’indignation, de révolte, de tristesse.
Qui serai-je sans cette pensée ?
Mr.T. serait un égoïste nombriliste, dit-il.
et vous ?
Vous sentiriez-vous comme Mr.T. ou libre et léger, sans cette pensée ?
 “Je ne suis pas désespéré par ce monde”
– Oui, quand j’écoute de la musique, quand je regarde les étoiles, quand je passe un bon moment.
“Ce monde me donne de l’espoir”
– Oui, certaines personnes sont des lumières
et Mr.T. peut en citer plusieurs.
Mr.T. est-il destiné à devenir comme une étoile dans la nuit ?
Avez-vous, avons-nous  le même destin ?

– J’ai espoir dans une intervention extérieure, divine, peut-être extra-terrestre, exprime Mr.T.

Pouvons-nous intervenir à l’intérieur de nous-même en nous humanisant tant,,
 que nous pourrions devenir des “humains extras”, voire divins ? 

“Je désespère ce monde”
– Oui, je désespère mes proches par certaines  incompétences et  incapacités.
“Je me désespère”
– Oui, je n’arrive pas à réussir ce que j’entreprends, je n’ai pas de résultats, je ne gagne pas assez d’argent.
“Je suis désespéré par ma façon de penser (le monde)”
– Oui, je sais qu’il faudrait que je pense autrement, et je ne le fais pas.
“Mr.T., que serait un monde idéal ?”
– Un monde humain, juste, équitable !
Alors Mr.T., pouvez-vous commencer à être le promoteur de plus d’humanité, de justice et d’équité
déjà dans votre propre famille (pas de différence entre les enfants, par exemple, pas de “privilège” !)
et observez ce que cela produit instantanément…
Comprenons que, aussitôt que nous regardons le désespoir,
nous devenons une source de désespoir pour nous-mêmes et nos proches.
Faut-il fermer les yeux sur les abominations du monde ?
Nous les fermons naturellement plusieurs fois par jour en oubliant spontanément nos souffrances quand nous sommes “occupés”, dans l’action, et à dormir un tiers de notre vie.
Vous sentez-vous inactif, improductif ?
C’est probable, c’est ce que peut produire un regard quotidien sur  le désespoir.
Comment agir de là où nous sommes ?
Il y a des réseaux d’actions et un modèle économique qui commence à se mettre en oeuvre et qui permettrait à TOUS les êtres humains d’atteindre la prospérité financière.

Et le conseil d’un homme éclairé :

Il ne suffit pas de se sentir animé par un idéal de justice, d’honnêteté, de bonté, et de vouloir que cet idéal se réalise dans le monde. Si vous ne savez pas comment agir, vous vous heurtez continuellement aux autres, et vous finissez par vous décourager.
Alors, que faire ? Tout simplement laisser les autres tranquilles et continuer à vous perfectionner.  
Ainsi, peu à peu, lorsque vous vous présenterez devant eux, vous les impressionnerez par votre lumière ; en vous voyant, ils comprendront qu’ils se sont égarés sur des chemins boueux. 
Tant que vous voulez absolument montrer aux gens qu’ils font fausse route, vous vous enfoncez avec eux dans la boue. 
Travaillez seulement à devenir lumineux, et quand ils vous rencontreront, sans même que vous disiez quoi que ce soit, ils comprendront que c’est vous qui êtes dans le vrai et ils chercheront à vous imiter.”

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Le “noir” du monde, est-il nécessaire pour qu’apparaissent les étoiles que nous sommes ?
 Ces étoiles qui nous font lever la tête au ciel pour y chercher…que cherchons-nous ?
Sylvie, facilitatrice des étoiles

Sylvie
Sylvie

Sylvie Boute, psychopédagogue, depuis 2008 au service de la diffusion du Work auprès des enfants, des adolescents et des adultes de tous âges.

commentaires

  1. witney18 affirme: mars 25, 2012 at 4:38

    ces phrases de retournement sont interessantes, bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *