“Tel Père, tel Fils”

“Tel Père, tel Fils”

“Nous ne pouvons résoudre nos problèmes avec la façon de penser que nous avions quand nous les avons créés.”

– Croyez-vous en “Dieu” ?
– Dites-moi votre définition de Dieu et je vous dirai si j’y crois, répondait Einstein.

Cher Einstein, quel esprit éclairé !

Conseil précieux :Ne pas se précipiter sur une réponse avant de savoir quelle définition est donnée sur le mot-clé.

Exemple
– Tu m’aimes ?
– Dis-moi d’abord ce que signifie aimer pour toi que je puisse te répondre…

Avons-nous tous la même définition de “AIMER” ?
Avons-nous tous la même définition de “DIEU” ?


Dieu : l’Être de miséricorde, de toute miséricorde…et sans doute capable de nous pardonner nos inconsciences et désobéissances.
Ne sommes-nous pas capables aussi de pardonner à nos enfants leurs faits d’inconscience et de désobéissance ?
Serions-nous les “Enfants de Dieu”, ainsi que certaines Écritures Saintes le stipulent ?
Serions-nous réellement tous frères et sœurs, même Père, même Mère ?

Dieu, un Père miséricordieux.
La Terre, une Mère généreuse, 
Dieu, un Père créateur capable de créer toute créature à son image et à sa ressemblance.
L’homme, une créature capable de créer un Dieu créateur…à son image et à sa ressemblance
Tel Père, tel Fils…

Si nous ne croyons pas en Dieu, alors Dieu pourrait bien ne pas croire en nous.
Si nous nous passons de Dieu, alors Dieu pourrait bien se passer de nous.
Si nous ne reconnaissons et n’aimons pas Dieu, alors Dieu pourrait bien ne pas nous reconnaitre, ni nous aimer.
Si nous croyons en Lui au dernier moment, alors il pourrait bien croire en nous au dernier moment…
Mais allons-nous attendre le dernier moment pour croire en Lui ?
Allons-nous attendre le dernier moment pour pardonner ce qui attend d’être pardonné ?
Combien de temps allons-nous attendre pour reconnaître notre Père ? 
Notre père biologique comme notre père spirituel ?
Notre père biologique (en principe), nous a déjà reconnu, en déclarant notre naissance et en nous donnant un nom.
Notre père spirituel, le Principal, nous a déjà reconnu et nous a déjà nommé.

Il dit :

O fils de l’homme,
Voilé en mon existence immémoriale et dans l’antique éternité de mon essence, 
j’ai connu mon amour pour toi, aussi t’ai-je créé. 
J’ai gravé en toi mon image et je t’ai révélé ma Beauté.
O fils de l’homme,
J’ai aimé ta création, c’est pourquoi je t’ai créé.
Aime-moi donc afin que je mentionne ton nom, 
et que, de l’esprit de vie, je remplisse ton âme.
O fils de l’existence,
Aime-moi pour que je puisse t’aimer. 
Si tu ne m’aimes pas, mon amour par aucun moyen, ne pourra t’atteindre. 
Sache-le ô serviteur.

Baha’u’llah, Paroles Cachées 3-4-5


“Chaque mot est le son de Dieu” dit Katie.
Sylvie, au service du développement de la Foi et du Travail.


Sylvie
Sylvie

Sylvie Boute, psychopédagogue, depuis 2008 au service de la diffusion du Work auprès des enfants, des adolescents et des adultes de tous âges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *