Que signifie “Vous êtes ma projection” ? …réponse de Katie


Byron Katie

Qu’entendez-vous Katie, quand vous dites que «vous êtes ma projection”? 

Le monde est votre perception de celui-ci. 

Intérieur et extérieur toujours à la hauteur, ils sont le reflet de l’autre. 
Le monde est l’image miroir de votre esprit. 
Si vous rencontrez le chaos et la confusion à l’intérieur, 
votre monde extérieur reflète cela. 


Il faut voir ce que vous croyez, parce que vous êtes le penseur confus 
qui regarde et qui se voit. 
Vous êtes l’interprète de tout, et si vous êtes chaotique, 
ce que vous entendez et voyez doit être le chaos. 
Même si Jésus, même si le Bouddha, se tenaient debout en face de vous, 
vous entendriez les mots confusément,
 parce que la confusion serait l’auditeur. 
Vous n’entendriez que ce que vous pensez qu’ils disent, 
et vous commenceriez à argumenter aussitôt que votre histoire serait menacée. 

Ce n’est pas comme si j’avais un choix. 

Je suis l’histoire de qui vous pensez que je suis, pas qui je suis réellement. 
Vous me voyez vieux, jeune, beau, laid, honnête, fourbe, plein de compassion, insensible…
Je suis, pour vous, votre histoire non-questionnée, votre propre secret caché, votre mythe.
Je suis vous-même. 


Je comprends que celui que vous croyez que je suis est vrai pour vous. 
J’ai été innocente aussi, pendant quarante-trois ans, jusqu’au moment 
où je me suis réveillée à la vraie réalité.


 «C’est un arbre. C’est une table. C’est une chaise. 
“Est-ce que c’est vrai?”
 Avez-vous cessé aujourd’hui, de vous poser cette question?
Quand vous vous êtes questionné, avez-vous senti le calme et l’écoute vous envahir ?
Qui vous a dit que c était un arbre? 
Qui était l’autorité d’origine? 
Comment savaient-ils ?


Ma vie entière, mon identité entière, est construite sur ​​la confiance et l’innocence d’un enfant. 
Etes-vous ce genre d’enfant? 
En faisant ce Travail, le Work, vos jouets et les contes de fées sont mis de côté 
et vous commencez à lire le Livre de la vraie Connaissance, le livre de soi-même.


Les gens me disent: 
«Mais Katie, votre bonheur est aussi une projection !” 
et je dis:
 «Oui, et c’est magnifique ! J’adore vivre ce rêve heureux. 
Je me régale!
 “Si vous vivez au Paradis, voudriez-vous que cela se termine? 
Il n’a pas de fin. Il ne peut pas.
C’est ce qui est vrai pour moi, jusqu’à ce que cela ne le soit plus. 


Si la réalité change, je peux toujours questionner. 
Je réponds aux questions, la Vérité est réalisée en moi, 
et le Faire rencontre le non-Faire, 
le “quelque chose” rencontre le néant.


Dans la balance des deux moitiés, je suis libre.


(Traduction de Sylvie)


Sylvie
Sylvie

Sylvie Boute, psychopédagogue, depuis 2008 au service de la diffusion du Work auprès des enfants, des adolescents et des adultes de tous âges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *