Le Work de Byron Katie, c’est entrer dans le 7ème jour

La table du dimanche

Le dernier retournement :
 Le retournement vers mes pensées ou ma façon de penser.
Le retournement qui apparaît et est ressenti dans 99,99% des cas, comme le plus vrai, le plus juste
de tous les retournements.

Le dernier retournement révèle chaque fois la plus grande vérité qui est l’enseignement de la plus grande justice, celle que tout homme aspire à reconnaître depuis la nuit des temps.

Le dernier retournement, Byron Katie ne le propose pas systématiquement dans ses facilitations,
car tout simplement, lorsque l’esprit s’est déjà nourri des 6 précédentes révélations,
il est déjà bien rassasié et le dessert n’est pas toujours nécessaire.
Mais il y en a qui laisse une petite place pour le dessert :
Ceux-là, Katie les invite au dernier retournement.

Un dessert à Hong Kong

Le dernier retournement, c’est le dessert : un dessert royal qui invite à une satisfaction complète,
la sensation d’avoir mangé à la table du plus grand roi.
nous quittons la table avec les meilleurs souvenirs,
tous nos sens ont été nourris,
le mental et le corps se laissent inviter à un doux repos
ou à une promenade digestive dans les jardins de l’Eden retrouvé.

Le dernier retournement, c’est la révélation la plus grande,
celle qui donne une vie nouvelle à toute forme de pensée.
Notre mental est d’argile : dès que nous sommes dans une certitude, quelle qu’elle soit,
l’argile sèche, durcit et prend une forme définitive.
Toute forme définitive est destinée à la souffrance et à la mort.
Nos préjugés, nos certitudes sont des formes définitives.
Nous jetons les vieux objets qui prennent la poussière, n’est-ce pas ?
Eliminons nos préjugés ! Avec le Work de Byron Katie, c’est tellement facile et rapide.
c’est la plus extraordinaire usine de recyclage des formes-pensées.

Mais il est de vieux objets qui ont de la valeur et que l’on ne peut jeter :
ils transportent le meilleur de notre histoire, alors faisons pareil :
ne gardons que le meilleur de notre histoire !

Dès que nous sommes un peu dérangé / stressé, c’est le signal qu’une forme-pensée commence à sécher.
Une grande souffrance est le signal qu’une forme-pensée est en train de durcir dans un four brûlant.
La mort permet de casser les formes d’argile durcies,
les formes redeviennent poussière, une pluie bienfaisante arrose cette argile
et de nouvelles formes naissent sous les doigts du Potier.

Savez-vous pourquoi nous sommes dans une société du gaspillage ?
C’est que les objets neufs retiennent moins la poussière, ils sont plus brillants.
= une pensée neuve retient moins la poussière, elle brille !
Nous sommes dans le jour où plus aucune pensée n’aura le temps de prendre la poussière, car l’homme qui ose se questionner avec le Work, finit par connaître la nature des pensées :
Il peut changer d’idées comme de chemise !
Mais il a aussi dans sa garde-robe, des robes de grande valeur
qu’il garde pour les événements.
Il voit que notre société du jetable est le signal de jeter les pensées inutiles et de ne pas résister au changement de pensée.

Nous sommes devant le plus grand changement de pensée de tous les temps
et si vous pratiquez le Work, rapidement vous saurez regarder dans le miroir de la Réalité
et vous ne craindrez plus de voir le monde se transformer
sous les doigts de 7000 000 000  de potiers qui laissent les formes naître entre leurs mains.
Nos mains pensent, nos mains pansent et l’argile guérit tous les maux.

“Rien ne se perd, tout se transforme”.
Le Work de Byron Katie vous permettra de 
ne plus jamais rien perdre,
de pouvoir tout transformer et de transformer tout pouvoir,
car la vérité, c’est que nous ne pouvons rien perdre, 
sauf ce qui ne nous appartient pas.
Sylvie, potière comme vous.

Vous souhaitez apprendre le Work, cliquez ICI
Nous proposons des stages et nous répondons à toute demande.


Sylvie
Sylvie

Sylvie Boute, psychopédagogue, depuis 2008 au service de la diffusion du Work auprès des enfants, des adolescents et des adultes de tous âges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *