Comment changer le système ?

Comment changer le système ?

Vos pensées sont-elles liquides, solides ou gazeuses ? Notre température émotionnelle les transforment.

“Il faut changer notre système financier, économique, politique” : Une évidence pour beaucoup d’hommes.
S’ils pratiquaient le work de Byron Katie, le dernier retournement serait AUSSI vrai voire plus vrai : “Il faut que je change mon système de pensée financière, économique et politique.” et pour la personne qui avait cette affirmation à l’esprit, c’est particulièrement vrai.

Et comment “change”-t-on un système de pensée ?

Cela vous viendrait-il à l’idée d’être tous les jours habillé de la même façon ?
Comment supportez-vous les personnes qui paraissent toujours dans une même façon de penser ?
C’est plus ou moins ce que nous faisons tous : Nous pensons presque toujours de la même manière.
Difficile de changer notre façon de penser et difficile de changer notre système de chose.

Et si cela pouvait être facile ?

On commence déjà par changer la place des mots : Exemple :

Comment changer le système ? = Comment systématiser le changement ?
Le changement n’est-il pas systématique, naturel ?
Le temps change, la température change, notre humeur change, 
tout change sauf…notre façon de penser…surtout quand on croit avoir raison.

Le Travail de Byron Katie est un exercice excellent pour vivre avec un mental capable de visiter de multiples points de vue et de pouvoir reconnaître la relativité de toute vérité.
Einstein en parlait, l’a démontré et tout homme peut l’expérimenter en pratiquant le “Travail”.

Exemple :
Il faut changer le système
= il ne faut pas changer le système…Quels avantages ?
Il faut garder le système...Quels avantages ?.
Il faut changer le “non-système” = “le système du non” = le non systématique…intéressant, non ? :))
Il faut changer mon système de pensée.

Quel est le problème récurrent à tout système de pensée ?

Nous vivons le plus souvent dans un monopole de pensée, une pensée unique, une interprètation unique, une raison invoquée avec suprématie, une forme de dictature : J’ai raison, je sais, j’ai toutes les preuves.
Face à celui qui pense différemment, c’est le début de la guerre…
La contradiction…un rendez-vous quotidien.

Le work…un rendez-vous quotidien où l’on s’habitue aux bonheurs de la contradiction en devenant son propre contradicteur.
ET oh surprise :
Lorsque l’on est devenu prompt à se frotter aux contraires de notre première pensée, avec les retournements du travail de Byron Katie, les contradicteurs extérieurs perdent leur “pouvoir” et le monde n’apparait plus comme un monde pleins de contradictions, mais comme un monde pleins de ressemblances : un monde à notre image et à notre ressemblance :)

Sylvie, prompte à questionner et retourner ses pensées pour s’apercevoir qu’elle peut tant ressembler à ce qu’elle regarde, comme vous ?




Sylvie
Sylvie

Sylvie Boute, psychopédagogue, depuis 2008 au service de la diffusion du Work auprès des enfants, des adolescents et des adultes de tous âges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *